De Beau Brummell à A$AP Rocky, "The Men’s Fashion Book" compile le meilleur de l'histoire de la mode masculine - freetxp

De Beau Brummell à A$AP Rocky, “The Men’s Fashion Book” compile le meilleur de l’histoire de la mode masculine

Disponible le mois prochain, The Men’s Fashion Book (Phaidon) fait l’inventaire du passé de la mode masculine et imagine son futur, à une période où l’industrie emprunte des chemins jusqu’alors inexplorés. Certain bouleversements sont liés à de nouvelles conceptions de la masculinité, d’autres à la reconfiguration de l’espace de travail, et d’autres encore à l’omniprésence d’Internet et des réseaux socilections, et qui proposals informations qui n’a jamais été aussi engagee.

La mode masculine et son evolution

Jacob Gallagherjournaliste mode au Wall Street Journal, a écrit l’introduction et une bonne partie des 500 entrées du livre, qui “au départ en comptait 800”, nous explique-t-il par téléphone. “Il ya des gens que l’on a laissés de côté”, confie l’auteur avant d’ajouter qu’il a hâte de connaître les réactions de celles et ceux qui découvriront le gros volume.

Cazal. Rolling PartnersDowntown Brooklyn en 1982.

Jamel Shabazz via Phaidon

L’ordre alphabétique du livre provoque des connexions inattendues entre l’ancien et le nouveau, et imite en fait le genre de juxtapositions et combinaisons surprenantes propres au digital : la page consacrée à Granny Takes a Trip, une marque populaire des Swinging Sixties, fait face à celle de Cary Grantle paroxysme de l’élégance masculine traditionnelle, tandis que Virgil Abloh partage quant à lui une double-page avec Haider Ackermann. “Il ya des adolescents et des vingtenaires qui sont extrêmement au courant de ce qu’ont fait Helmut Lang ou Martin Margiela dans les années 90”, fait remarquer Jacob Gallagher. “Je pense qu’il est très facile pour eux de trouver à quelles ‘équipes’ ils appartiennent, pour ainsi dire, ou d’identifier ce qui les intéresse en ligne, puis cela alimente leur style personnel.”

Jacob Gallagher nous a parlé de l’histoire du costume, de Beau Brummell et de l’ère des “archives” que vit en ce moment la mode masculine.

Une double-page de The Men’s Fashion Book.

Phaidon

Vogue: Comment expliquez vous l’intérêt grandissant pour la mode masculine ? Quel changement y at-il eu pour susciter ce nouvel élan ?

Jacob Gallagher: [Regardez] comment les hommes dépensaient leur argent par le passé : ils achetaient essentiellement des costumes, des cravates, des tenues de soirées très “réglementaires”. Alors qu’aujourd’hui il mettent clairement moins d’argent et d’intérêt dans ce genre d’achats. Ils sont beaucoup plus libres, plus maîtres de leurs choix en termes vestimentaires. Une bonne partie d’entre eux ont simplement décidé de ne plus agir comme des moutons et d’arrêter de porter toujours le même genre de choses.

Alessandro Michele, regardant le Sullivan Canyon Park à Los Angeles. Photographie pour Vogueen mai 2019.

Tierney Gearon / Phaidon

Comment y répondent les créateurs ?

.

Leave a Comment